POINT ORG POINT ORG ORG .ORG ORG POINT

.ORG
Rencontres de 5 jours en juillet 2017 à Saint-Pierre (26310 Beaumont-en-diois)
Chapitre I : La fin des haricots // 9-14 juillet

5 jours / 5 nuits de propositions pour 50 personnes :
discussions, créations, rédactions, hybridations, fabrications, destructions, ... 1 ouvroir de potentiels. 1 espace-temps, 1 site isolé en montagne. 50 personnes réunies pour leur implication dans la création et/ou l'organisation d'événements, autant de manières d'être et de faire, comme rebonds d'autres ailleurs. carrément. c'est La fin des haricots : beans not dead !
Cet espace-temps en 24/7 n'est pas une programmation. Il repose sur l'autonomie, la capacité respective de 50 personnes à être force de propositions, assurer les besoins techniques ou domestiques, respectivement et pour tous.
5 jours et nuits, à Saint-Pierre, à Beaumont-en-Diois

La résidence .ORG est temps de travail collectif qui a été proposé à 50 personnes. Cette limitation est imposée par la capacité d'accueil du lieu (Saint-Pierre) qui s'alimente en eau tout l'été sur une seule source.


Avec :

Cécile Babiole, Séverine Bailly, Kevin Bartoli, Fred Bernier, Marie Bissières, Philippe Bissières, Jean-François Blanquet, Jean-Marie Boyer, Sarah Brown, Benjamin Cadon, Lucille Calmel, Enna Chaton, Julien Clauss, Cécile Clozel, Aliette Cosset, Magali Daniaux, Frédéric Danos, Karen Dermineur, Marika Dermineur, Quentin Destieu, Eric Dode, Léa Drouet, Jérôme Fino, Yannis Frier, Sarah Garcin, Bertrand Grimault, Honf, Honf, Nicolas Horber, Per Hutner, Delphine Jonas, Astrid La Chapelle, Yann Leguay, Michèle Lision, Emma Loriaut-Clauss, Pierre Mersadier, An Mertens, Erik Minkinen, Leonardo Montecchia, Nicolas Montgermont, Olivier Perriquet, Cédric Pigot, Esther Salmona, Didier Talagrand, Gwenola Wagon.

La rencontre comme condition d'émergence de l'imaginaire

Ce temps de rencontres est pensé comme une situation : une situation donnée à vivre et à expérimenter à 50 personnes, de dimanche 16h jusqu'à la dernière minute où elles quitteront le samedi suivant Saint-Pierre, pour rejoindre la ferme du Faï et Modulation en Zone Pavillonnaire.

Hors des institutions, ces 50 personnes ont inventé des manières de faire et de diffuser, en s'appuyant sur la force des contraintes. Elles se sont approprié des situations et en ont fait un terrain d'expérimentation.

Pendant ces 5 jours, l'idée de cette situation collective est de rassembler les forces d'invention, d'envisager des actions, d’initier des rendez-vous, quelle que soit leur nature, support, format, pourvu qu’ils soient proposés à l'ensemble des personnes présentes, et adaptés au contexte.

Afin de produire les conditions d’émergence d’imaginaires multiples, de croisements insolites, d’hybridations truculentes, ...

La fin des haricots




Co-production : Cycliq / Désert Numérique / La Marche du Crabe
En partenariat avec Terre bleue / BZA / Paradoxa
Avec le soutien du DICRéAM.